L’été, c’est mieux avec High Speed Violence

Aôut commence tout juste et tu te remets à peine de la canicule qui a frappé la France de plein fouet ? Ce n’est pas en lisant cet article que tu vas soulager ton petit  corps en mal de fraicheur. L’artiste dont je te parle aujourd’hui, High Speed Violence, risque plutôt de faire monter très haut la température.

En juillet dernier, je suis assez peu sortie. Ceci s’explique par la séparation géographique que Juliette et moi avons du encaisser. Ainsi qu’à la nécessité de soulager un peu mon compte en banque. Comme il fallait bien calmer mon corps et mes oreilles en manque de son, j’ai digué tant que j’ai pu. En me baladant sur l’excellente page de Jaded London, j’ai finalement trouvé de quoi épancher ma soif pour de longues journées. High Speed Violence, DJ italienne basée à Londres, a signé pour eux un podcast qui, en plus de me refaire mon après-midi, m’a également suivie plusieurs jours d’affilée. Je m’empresse de l’envoyer à Juliette en l’accompagnant de recommandations. « Écoute à 9″50 ». « Et à 10″50 putaiiiin ». « Ahhhhh mon dieu meuf à 23″ y a UNNAMED ».

C’est bien simple, le podcast semble avoir été fait pour nous. Pas une seule fausse note dans ce savant mélange d’Indus, EBM ou Acidcore. Le tout, subtilement accompagné de quelques sons kéké tuning, comme nous nous plaisons à les appeler. Et, dans notre bouche, ça sonne comme un compliment.

High Speed Violence, mon coup de coeur de l’été

Conquise, je m’empresse de foncer sur sa page perso pour écumer le reste de ses sons. Et ceux-ci, s’ils sont encore peu nombreux, n’en restent pas moins qualitatifs. Le podcast pour Cluster Node satisfera, j’en donne ma main à couper, les fans de techno sombre et d’acid. Quant à celui pour Grey Area, il fait la part belle à deux de nos artistes français les plus demandés, Illnurse et JKS. J’y retrouve même avec surprise, le Wasted In Norrebo de notre chouchou DJ Reiz (retiens bien son nom, un article arrive). Je pourrais m’étendre encore bien longtemps à son sujet mais il est plus sage de te laisser découvrir par toi même le reste de ses sons. Retiens simplement que High Speed Violence frappe fort et juste. Et que si tes goûts sont proches des nôtres, je ne prends pas grand risque à te conseiller de foncer l’écouter.

Bookers français, on attend que vous pour l’inviter en France !

>> Retrouve High Speed Violence sur Resident Advisor, Soundcloud et Facebook.

© Illustration et textes : Oriane Safré-Proust

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *