LE (GROS) RÉCIT D’ORIANE À DOUR

Il y a un peu plus de deux mois, s’achevait Dour, le festival belge le plus réputé de France. Du camping aux scènes enflammées, je t’emmène vivre (ou revivre) en images cette éreintante aventure.

Juliette et moi avions loupé l’édition précédente et c’est excitées comme jamais que nous nous sommes préparées mentalement à affronter les cinq jours de teuf intensive qui nous attendaient. Pari réussi (sans trop de dommages collatéraux) : des souvenirs plein la tête, il m’a fallu de longues journées pour me remémorer heure par heure notre énorme programme. Trente pages, deux stylos noirs et une tendinite plus tard, je suis heureuse de te présenter ce qui est -pour l’instant- la plus longue bande-dessinée de l’histoire de Tech-on. Attache ta ceinture, je t’emmène danser dans la poussière du plat pays.

C’est fini !

Un énorme merci aux organisateurs du festival et en particulier à Clara et Silia pour ces cinq jours très réussis. Énorme merci également à la super équipe qui nous a accompagnées tout le long, vous êtes les meilleurs. Merci aussi pour toutes vos photos et anecdotes qui m’ont été d’une grande aide lors de la rédaction de cet ambitieux projet. Deux mois plus tard, la nostalgie est déjà présente et nous attendons de pied ferme la prochaine édition. En attendant, nous nous consolons en imaginant qui pourra bien être programmé en 2020. Affaire à suivre..

>> L’article sur le Panoramas Festival (évoqué plusieurs fois dans la BD) est dispo ici.

>> Toutes les infos sur Dour sont à retrouver sur FacebookInstagram et sur le site officiel.

>> Et pour t’inscrire d’ores et déjà à l’édition 2020, rendez-vous ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *