Halo de Contrefaçon, ou la meilleure introduction au printemps !

Halo - © Contrefaçon

En 3 minutes 30, chrono en main, le tout dernier clip de Contrefaçon, Halo, m’a foutu les larmes aux yeux. Pour de vrai.

T’ouvres les yeux, les oiseaux chantent, les premiers rayons du soleil viennent doucement caresser ton visage… Non tu ne rêves pas, le printemps est bel et bien là ! Et pour te rappeler que le printemps, c’est la saison joyeuse et ensoleillée des premiers départs en vacances et des amours, Contrefaçon ne pouvait pas mieux tomber avec son super « Halo ».

Ceci n’est pas une contrefaçon du bonheur

Rien à voir avec des Nike enflammées, des mecs cagoulés et des gros BOUM BOUM qui tabassent. C’est avec plaisir que j’ai découvert une toute autre facette, plus tendre cette fois, de Contrefaçon aka Ctrfçn (CF les autocollants que tu vois se multiplier partout dans les clubs) avec leur tout dernier clip Halo.

Ça commence au bord d’une piscine. Déjà tu te dis « Ahhhhh yes, moi aussi j’y serai bientôt ! ». (Bah ouais, sors les tongs, il fait 19 degrés demain !). En 3 secondes, le décor est posé. Et c’est avec joie que tu retrouves les deux protagonistes de tous les clips du groupe parisien. T’as presque l’impression de pénétrer dans leur intimité. Un peu comme les clips de The Blaze, où toi aussi tu te retrouves à danser sur les toits et à donner des coups de poing dans le vide.

Halo, cette douce claque

Du coup, je ne vais pas te cacher qu’à la vue de Halo, j’avais l’impression, moi aussi, de vivre une idylle estivale, dans une jolie maison en bord de mer. Les images sont belles, les acteurs sont bons, la musique prenante. Un savant mélange qui te laisse sans voix. Au bout du compte, tu te prends une claque, tu restes scotché(e) face à ton écran, papillons dans le ventre, avec cette agréable sensation de nostalgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *