COUP DE COEUR : MCVA 001, LE PREMIER EP DE MAISON CLOSE RECORDS

La semaine dernière, on découvrait avec bonheur le premier EP de Maison Close, MCVA 001. Et, le moins qu’on puisse dire, c’est que ce tout nouveau label n’a pas fait les choses à moitié. Focus sur sept morceaux dont tu devrais te souvenir longtemps.

Il y a de ces EP dont on sait, avant même de les avoir écoutés, qu’ils nous laisseront bouche bée et les jambes frémissantes. MCVA 001 fait partie de ceux-là, d’autant plus que Maison Close nous teasait depuis le début du mois, égrenant des extraits au fur et à mesure et dévoilant, par la même occasion, les noms des artistes. Et, avec Illnurse, Soul Edifice, jeånne, DJ Varsovie, Lacchesi, Darzack, Kuss et Mind Matter aux commandes, difficile d’envisager autre chose qu’une grosse tuerie. Retour sur l’une des plus belles découvertes de ce début d’année.

Sept morceaux, sept pépites

1. Soul Edifice – Doom Razor

Soul Edifice ouvre le bal en beauté avec Doom Razor. Son nom circule beaucoup ces temps-ci et c’est normal, car l’artiste est présent sur tous les fronts. J’étais donc assez peu surprise de le retrouver sur MCVA 001 pour qui il signe un morceau qui lui ressemble, mélodique et acidulé. Avec des rythmes subtils et des envolées acid, Théo nous offre une petite douceur, parfaite pour accompagner ton bain de soleil de l’après-midi.

2. Kuss – K002

À mi chemin entre les sous-sols du Trésor et la route de campagne, K002, le deuxième morceau de l’EP offre à mes oreilles un mélange détonnant de tranquillité et de brutalité. Un coup de maître signé Kuss qui n’a pas hésité à alterner chants d’oiseaux et basses énervées sans que jamais cela ne sonne faux. K002 est rythmé, brut et étrangement apaisant. Une très belle réussite.

3. DJ Varsovie – Cancelled Love

Cancelled Love, la pépite de DJ Varsovie, nous entraîne dans des contrées sombres et profondes. L’artiste envoie la sauce dès la première seconde avec, au programme, des bases énergiques et une hypnotisante voix robotique. Un morceau puissant, adouci juste ce qu’il faut par une mélodie planante que l’artiste sait interrompre quand il s’agit d’envoyer des kicks qui devraient te décoller de ta chaise illico.

4. Mind Matter – Faint Light

Quelques notes aiguës et grésillantes annoncent la quatrième track de l’EP. Faight Light, signé Mind Matter, fait partie de ces sons qui me donnent immédiatement envie de courir en teuf et de danser des heures durant. J’y retrouve ces sonorités mélodiques et métalliques qui me transportent, va savoir pourquoi, dans les cales d’un paquebot en pleine mer (un peu comme ce remix de Marine 9). Cette superbe découverte risque de tourner en boucle pendant quelques semaines.

5. Illnurse – Date With Kate

Illnurse, l’un de nos crushs 2018, envoie la sauce avec Date With Kate, morceau percutant qui m’entraine dans des contrées où la danse frénétique et l’énergie pure sont de rigueur. Rythmé par des vocals répétitives et enivrantes, ce morceau brutal déménage de la première à la dernière seconde. On se demande bien qui est cette Kate mais on ne la remerciera jamais assez d’avoir inspiré à Illnurse cette petite merveille.

6. Darzack & Lacchesi – Stephenson

Mélodie entraînantes, sonorités acid/indus et basses détonnantes, c’est bien simple je retrouve avec Stephenson tout ce que j’aime dans la musique électronique. Cette superbe track de Darzack et Lacchesi s’écoute aussi bien en journée (on me dit dans l’oreillette qu’elle a fait danser Juliette à son bureau tout l’après-midi) qu’au milieu de la nuit. J’espère avoir bientôt l’occasion de me défouler dessus en teuf mais, en attendant, elle fera trembler les murs de mon appartement régulièrement. Tant pis pour mes voisins.

7. Jeånne – Åbåndon Åll

Le dernier morceau de MCVA 001, Åbåndon Åll, nous est offert par jeånne. Très énergique, il accélère encore un peu la cadence avec des sonorités acid violentes et un rythme plus que soutenu. À déconseiller aux épileptiques, donc, mais hautement recommandé à ceux qui, comme moi, apprécient particulièrement les sons du genre hyperactifs. Je n’aurais pas vu mieux pour clôturer cet EP en beauté.

L’incruste de Juju

« Hello ! Ici Juliette qui s’incruste pour donner son avis (car oui, j’étais assez frustrée de ne pas pouvoir écrire sur cet EP… Faute de temps, car beaucoup de nouveautés qui vont arriver soon soon !)

Je dois avouer que j’attendais avec impatience la sortie du premier EP de Maison Close. Déjà parce que sur 8 artistes, il y en a 5 dont je suis l’actualité de très très prêt. Avec une liste des, selon moi, meilleurs producteurs de la scène parisienne du moment, ça ne pouvait être que fraîcheur et carton plein. 

Pas manqué, lorsque l’on découvre le premier morceau de Soul Edifice, le ton est lancé. Et ça monte crescendo pendant 7 tracks tous aussi excellents les uns que les autres, et de plus en plus intenses (j’ai fini par littéralement danser sur mon bureau gris de La Défense que je m’apprête à bientôt quitter). 

On rigole pas mal sur le Date With Kate d’Illnurse qui nous a fait là un joli jeu de mots… Tandis que je suis littéralement comblée par le Faint Light de Mind Matter qui me rappelle les folles soirées berlinoises, mais aussi par Stephenson de Darzack & Lacchesi qui forment un duo absolument incroyable

Bref, voilà un various artists des plus réussis qui signe sans aucun doute la meilleure sortie de ce début d’année ! »

Conclusion

Avec MCVA 001, Maison Close tape très fort et nous offre un sans-faute sur plateau d’argent. Je ne peux que te conseiller de foncer acheter l’EP sur Bandcamp. Une chose est sûre, chez Tech-on, on va suivre le label de très, très près.

>> Retrouve Maison Close sur Facebook, Soundcloud et Instagram.

© Visuels : Maison Close Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *