Coup de coeur de la semaine : L’EP intégral « Opal Balance » de Peter Van Hoesen

c91.001 - © C91

Tu te souviens, il y a 15 jours on ne se savait pas se décider entre plusieurs podcasts et le tout dernier track de Peter Van Hoesen, intitulé Opal Balance, pour notre coup de cœur de la semaine. Cette semaine l’intégralité de l’EP est sortie. On a donc décidé de revenir dessus ! Coup de cœur.

Peter Van Hoesen revient en grande pompe après avoir balancé il y a 15 jours sur les réseaux Opal Balance, tout dernier track annonçant la sortie imminente d’un EP, qu’on avait sélectionné parmi nos coups de cœur. On a eu la joie de l’écouter en avant-première. On l’aime tellement qu’il tourne en boucle dans nos oreilles.

Nouvelle année, nouvel EP, nouveau label

Peter Van Hoesen n’avait rien sorti depuis le très frais « Cygnus Atratus », sorti à l’occasion du 2ème EP de Lavibe, label de Brice Coudert (Surprize / Concrète). Le producteur belge implanté à Berlin nous surprend encore et toujours, et revient en force en 2019… Et qui dit nouvelle année, dit nouveautés ! Opal Balance annonce également la sortie d’un tout nouveau label, de Peter Van Hoesen en personne, fraîchement nommé C91 -Center 91-.

Opal Balance va te faire galoper

Avec un premier morceau, intitulé Gadarene, qui pose les bases dès les premières secondes, on s’attend à EP rythmé. Et c’est le cas !

Kres arrive ensuite avec un rythme saccadé et des sonorités déstructurées, plutôt barrées, comme on sait les apprécier.

Puis la face A laisse rapidement place à la face B, qui commence en beauté avec Opal Balance, pierre précieuse de ce délicieux EP. Dès les premières notes, le rythme est lancé : ça galope 6 minutes durant et on en redemande encore !

Peter Van Hoesen clôture le tout en beauté, avec un morceau tout aussi déjanté que les précédents… L’ultime d’un incroyable quator, intitulé Trench.

Finalement parmi ces 4 morceaux, on retrouve des fragments de la scène techno des années 90, déformées et chiadées avec brio par le producteur. Ça donne un résultat efficace et dansant. Bref, Opal Balance semble n’être que le début d’une longue et belle série signée C91. On a hâte de voir la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *