CLAP DE FIN POUR CONCRETE

Concrete - Telerama

« Toutes les plus belles choses ont une fin » n’a jamais été aussi vraie. Le 22 juillet au matin, les passants du 12ème de Paris ne seront plus dérangés par les basses vibrantes provenant de la péniche aux toiles blanches…

C’est une Closing aux normes, qu’organise l’équipe Surpri!ze le week-end du 19 au 22 juillet sur la péniche phare. R.I.P à l’un des plus importants temples parisiens qui a vu se succéder les plus grands labels nationaux, les DJ’s internationaux les plus massifs, il serait impossible de tous les citer : DJ Deep, Laurent Garnier, Marcel Dettman, Ellen Alien, Antigone… Vont-ils remettre le couvert pour la Der des Der ? Point d’interrogation.

L’histoire se passe Quai de la Râpée, pendant 8 ans, la barge organise les plus grosses soirées électroniques de la capitale, et les afters les plus instopables. Avant-coureur, elle obtint la licence des 24H de musique non-stop en 2017. 1 fois par mois les fêtards amarrent du vendredi au lundi pour venir taper du pied, un concept qu’on nomme Samedimanche.

Chacun a forcément un souvenir bien marqué d’une soirée passée sur le Quai, une anecdote sympa, le souhait d’immortaliser un moment ou le souvenir d’une pluie battante à l’extérieur, quand dehors il faisait (beaucoup) trop chaud. Mais c’est surtout pour ses basses impeccables et sa programmation exigeante qu’on venait s’y retrouver !

La crème de la crème s’est succédée aux platines de la péniche, sous la houlette de Brice Coudert, co-fondateur et ex-directeur artistique de Surpr!ze (synergie des projets ConcreteWeatherHors-Série et Marché Pop), au carnet de contact XXL. Antigone ou Shlømo, se souviennent encore de prestations qui ont marqué leur vie. SweelyLowrisLeo PolFrançois XDeena AbdelwahedCabanneBen VedrenBehzad & Amarou ont un jour, marqué l’édifice d’une pierre blanche.

Tu ne savais pas où prendre l’apéro, où conclure une soirée décousue… Concrète. Tu ne savais pas où terminer ta nuit… Concrète. Tu voulais marquer le week-end ? Côté quais, obligé. Commencer ta messe dominicale, Concrète. Passer une après-midi ensoleillé ?… Un seul mot à la bouche, qui sonne comme une sérénade, « Concrètement » admis comme une expression courante.

L’esprit Concrète est resté intact depuis 2012. Ce n’est pas la fête qu’on venait vivre à bord du bateau, mais la légende, la découverte, la création, la rencontre. Bref Concrète a évolué en même temps qu’une génération de teufeurs, en quête d’authenticité musicale.

Après 8 ans de bons et loyaux services, l’équipe de Concrète s’est pliée à la décision de rendre le tablier et ce n’est pas sans regrets… Les souvenirs sont tout frais dans nos esprits, que déjà les plus belles années du club mythique de la capitale s’estompent. Pour le meilleur et pour le pire ? En tout cas cette sentence est irrévocable. Et ce n’est pas la motivation de Jack Lang, le soutien d’Anne Hidalgo, ni la mobilisation massive des nombreux signataires de la pétition en faveur du maintien, qui empêchera d’acter ce funèbre événement !

Le fantôme de Concrète n’a pas encore quitté les lieux, qu’il hante déjà une friche secrète de 5000 m², un projet à taille humaine, à mi-chemin entre un after, un festival, open-air et club électro. En tout cas, l’équipe ne donne aucune étiquette à ce nouveau concept éphémère. Mais la suite est logique, prenant un peu trop au mot le remerciement pas tout à fait acté : DEHORS BRUT accueillera une nouvelle génération de Concrètiens.

La plus belle façon de se dire adieu ? Une fête grandeur capitalesque. Car qui dit fin des festivités, dit aussi une dernière occasion de faire la fête ! Ça commence vendredi 19 juillet à 23H et ça devrait se terminer lundi 22 juillet à 02H, pour les survivants. Ce sera donc un dernier week-end qu’on vivra tous ensemble en apothéose.

« 50 artistes pour 50 heures de son », c’est la seule information claire et prometteuse des organisateurs. Accompagné d’un message clair, à destination de ceux qui ont l’habitude de trop prévoir :

« On a décidé de ne pas spécialement faire la lumière sur la timetable et le line up en amont de la fête. On n’a pas vraiment envie que vous fassiez des plans, anticipiez le moment. Faites-nous confiance, on s’est fait autant plaisir à nous qu’à vous, ça va être fou. »

Ce Grand Closing se joue donc à guichets fermés, et sans aucun plan. Pas de préventes, seulement une billetterie physique. Et comme l’on fait aveuglément confiance à un grand chef pour vous concocter le « Menu surprise » de son restaurant bistronomique, on se contente de suivre la troupe les yeux clos, une dernière fois, à pas de danses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *